PSYCHOTHERAPIES

 

Franz Anton MESMER (1734-1815), médecin Allemand,  est considéré comme le précurseur  de la psychothérapie moderne. Même si les techniques qu’il employait à l’époque (baquets remplis d’eau magnétisée…) étaient très curieuses, voir, charlatanesques, il obtint, semble-t-il, de bons résultats thérapeutiques. Sa grande force, sans doute, est d’avoir apporté des réponses psychologiques à des symptômes physiques et psychiques. Le « magnétisme animal » qu’il pratiquait fut le point de départ de la suggestion, qui, elle-même, introduisit l’hypnose.

 

Sigmund FREUD (1856-1939), s’initia lui-même à l’hypnose. La découverte de cette technique lui permis d’observer les états modifiés de conscience et surtout de laisser mûrir dans son esprit l’idée d’un inconscient. Cette réflexion fut à l’origine d’une nouvelle science : la psychanalyse.

 

De nombreuses psychothérapies, qu’elles soient d’orientation analytiques ou non, virent le jour. On pouvait soigner par des mots, de l’écoute, des techniques manuelles, artistiques…

Même s’il y a eu et s’il y a encore des dérives de toutes sortes, la psychothérapie devient  incontournable pour nous guérir de nos névroses et de nos diverses pathologies.

L’important, pour nous, psychothérapeutes, est de nous adapter à nos patients et d'utiliser la ou les techniques qui seront les plus efficaces pour chacun d’entre-eux.

Personnellement, j’utilise beaucoup le rêve-éveillé comme psychothérapie, aidé en cela par la relaxation et l’hypnose. Ces différentes techniques sont développées dans les diverses rubriques concernées.